La cause du peuple palestinien

PrécédentSuivantIndex

Un communiqué du Collectif Palestine 12 Millau publié en avril 2010

« La cause du peuple palestinien est la dernière ligne de défense
du monde libre »

Michel WARSCHAWSKI,
[style=details]co-fondateur du Centre d'information alternative de Jérusalem,
co-auteur du livre Un autre Israël est possible, 2012.[/style]

Ici et maintenant que faire pour la cause du peuple palestinien ?

Depuis plus de 60 ans, le peuple palestinien subit une injustice singulière. Malgré les efforts et les protestations des consciences citoyennes, force est de constater qu’aujourd’hui, au XXIe siècle, la colonisation des territoires progresse et les droits de ce peuple régressent. 

Des causes endogènes et exogènes expliqueraient cet état de fait.

D’abord, il y a la conjonction des intérêts des empires déchus du XIXe siècle à maintenir de nouvelles formes de colonisation dans cette région en alliance objective avec des régimes arabes autoritaires sans aucune assise démocratique. Par un jeu subtil et hypocrite remuant l’éventail de l’ennemi extérieur auprès de leur peuple, et abusant de leur paternalisme sur la cause du peuple palestinien pour mieux l’étouffer, et plaire ainsi aux puissances qui les protègent, ces régimes continuent à survivre miraculeusement plus d’un demi-siècle après l’indépendance, alors que partout ailleurs dans le monde, des progrès démocratiques sont constatés. 

Ensuite il y a la rencontre historique singulière des horreurs commises pendant la seconde guerre mondiale envers les juifs par des puissances qui revendiquent leurs références judéo-chrétiennes. Faute dont l’expiation devait passer par le sacrifice du peuple palestinien. Ce processus permet de ranimer les guerres de religion au service des intérêts politiques. Les psychanalystes ont de la matière pour démêler les écheveaux de cet imbroglio historico-religieux.

Alors si on ne peut rien attendre des grands de ce monde pour restaurer le droit et la justice, la cause de ce peuple est-elle à ranger au bilan des pertes et profits des intérêts nationalistes ?
On peut répondre avec force NON car, pour reprendre l’appel de Michel WARSCHAWSKI :

« La cause du peuple palestinien est la dernière ligne de défense du monde libre ».

[...]